Recruter votre assistante dentaire

27 Mai 10
Le domaine dentaire possède des conditions de recrutement qui lui sont propres, un cabinet n’étant pas une entreprise classique. Voici donc quelques conseils pour recruter une assistante dentaire qualifiée convenant au poste proposé et à vos attentes.

Rédaction et diffusion de votre offre d’emploi

Pas besoin d’être un expert en RH pour rechercher une assistante dentaire diplômée. Les rubriques dédiées de L’Information dentaire, du Fil Dentaire ou sur le site http://www.abcdent.fr/ sont les supports les plus efficaces, les plus rapides et les plus économiques pour diffuser vos offres d’emploi. Cependant, trop souvent mal rédigées ou peu attractives, les offres d’emploi restent souvent sans réponses. Depuis 2 ans la recherche d’emploi a évolué et passe de plus en plus via l’informatique et Internet (CV dactylographié, envoi de candidature par e-mail). Ainsi, pour optimiser les retombées de votre offre, sa diffusion doit suivre la même logique : pensez à mentionner une adresse email pour les réponses. De plus, il s’agit de bien cerner ce que vous recherchez, vos besoins : formulez un intitulé précis (« Assistante dentaire qualifiée »), déterminez si ce poste est accessible ou non aux débutantes, indiquez la fourchette de salaires, présentez les horaires et jours de travail, précisez s’il s’agit d’un CDI ou CDD de remplacement et sa durée. Il est également essentiel de détailler le contenu du poste dans votre offre d’emploi. Concernant le salaire, pour une assistante débutante, vous pouvez proposer un salaire fixe de 1500€ brut minimum à l’embauche en province et de 1700€ à Paris et certaines métropoles. Pour une assistante spécialisée et expérimentée en ODF, implantologie ou parodontologie, comptez une fourchette maximale située à une moyenne de 2500 à 2700€ bruts mensuels.


CV et lettre de motivation - Mise en situation technique de la candidate
Au delà des idées reçues, le CV et la lettre de motivation n’ont pas une importance majeure pour un poste d’assistante dentaire. Vérifier cependant impérativement la qualification (vous pouvez demander une copie du diplôme) et la durée d’expérience. De même, la lettre de motivation n’a que peu d’intérêt : elles sont bien souvent formatées et impersonnelles. Néanmoins privilégiez les lettres dactylographiées, contenant la mention d’une adresse e-mail, qui montreront des connaissances informatiques et maîtrise d’Internet, critères importants pour le poste.
Ce sont plus les compétences techniques et au fauteuil qui comptent réellement. Préférez ainsi une demi-journée d’essai en situation de travail ; cela constituera la meilleure des façons de bien choisir son assistante dentaire.
La mise en situation technique est donc une étape cruciale du recrutement. Idéalement, cette étape devrait avoir lieu avant l’entretien préalable de recrutement, même si cela va contre toutes les pratiques et théories actuelles. Il est nécessaire de coupler cette mise en situation technique à un entretien d’embauche afin de pouvoir juger des compétences relationnelles et comportementales.

L’entretien d’embauche

Il s’agit d’une étape d’entente cordiale et de négociation. C’est à ce moment là que vous préciserez et négocierez le salaire mentionné dans l’offre et les horaires de travail. Vous remettrez une promesse d’embauche et déciderez de sa date d’entrée en fonction. Pour mener à bien cet entretien, soyez clair et précis : ne promettez pas d’augmentations salariales que vous ne saurez tenir et ne revenez pas sur les conditions de travail présentées dans l’offre.


Source : L’information Dentaire n°14, Rodolphe Cochet